• Bombe de bain pétillante pas à pas

    Première expérience : je découvre quasiment en même temps que vous. Pour que ce soit simple, j'ai fait des photos étape par étape.

    La recette de la base se trouve dans cette rubrique. Pour rappel, elle est faite de bicarbonate de soude, acide citrique, fécule de maïs et lait en poudre.

    Il faut vraiment la garder la plus au sec possible car si la poudre prend l'humidité, on peut tout jeter... Je conserve la mienne dans un sac en plastique bien fermé à l'abri de l'humidité.

     

    Dans les recettes que j'ai lues, on met peu d'huile (environ 10 ml pour 500 grammes de base) mais comme j'utilise de l'huile dans tous mes bains et que je suis complètement addict, j'en ai mis une quantité plus importante parce que j'aime bien les bains très nourissants pour la peau. C'est aussi le moment d'ajouter arômes, parfums, essences et éventuellement fleurs séchées...

    A partir de là, il faut vraiment bien mélanger sinon l'huile va former des boules.

    On peut malaxer la pate à la main mais j'aime bien le faire avec un fouet.

     

    Etape super importante mais tout aussi délicate : il va falloir vaporiser de l'eau florale (j'ai pris de l'hamamélis mais ça doit pouvoir se faire avec d'autres eaux florales et peut-être même sans doute avec de l'eau minérale) à intervalles réguliers.

    Par exemple, on vaporise à différents endroits (5 ou 6 vaporisations), on mélange bien, on revaporise, etc... Il ne faut pas que ça soit mouillé sinon l'acide citrique va se mettre à bouillonner et hop, il faudra jeter et tout recommencer ! Quand la pâte est bien souple mais consistante, on peut considérer qu'elle est prête.

     

     

    La pâte est très légère, très aérienne. Pour remplir les moules correctement, il faut bien tasser au fur et à mesure.

    On remplit une partie du moule, on tasse (à la cuilère ou avec les doigts pour les petits moules), on remplit de nouveau, on tasse et ainsi de suite...

    Si c'est mal fait, ça risque de casser lors du démoulage.

     

    Au final, on doit avoir une apparence bien lisse et un produit bien tassé dans le moule.

     

     

      

    Premier démoulage : c'est pas trop mal. Certains ont cassé mais ça reste plutôt assez réussi.

    Je pense qu'il est raisonnable de les laisser sécher dans les moules plusieurs heures (même si on est tenté de voir le résultat).

    J'ai lu quelque part qu'on pouvait aussi accélérer le processus de séchage dans le four, ce que j'ai fait pour certaines bombes que je n'ai pas encore démoulées. L'intérêt des moules en silicone est multiple puisqu'ils supportent des températures élevées et très basses et qu'ils peuvent passer du congélateur au four.

    Je pense aussi que pour commencer les bombes de bain, il vaut mieux faire des bombes assez grandes parce que les petits (comme les poissons des moules à glaçons) sont plus fragiles.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :